Que faut-il savoir au sujet du nombril ?

Quelques parties du corps demeurent toujours mystérieuses pour une multitude de personnes. Au nombre de celles-ci, y figure le nombril qui reste une chose inconnue pour certains. Voilà l’une des raisons pour laquelle nous vous invitons à lire à travers la suite de nos lignes, tout ce qu’il faut connaître sur le nombril.

Le nombril: qu’est-ce que c’est ?

Le nombril est une cicatrice remarquable au milieu du ventre d’un être humain. Une cicatrice due à la coupure du cordon ombilical à la naissance d’un être humain. Vous pouvez lire la suite en cliquant ici. Le nombril est en quelque sorte une cicatrice qui vous rappelle que vous avez été extrait de la chair d’une femme qui est votre mère. Encore appelé ombilic, le nombril vous permettait étant fœtus d’avoir une alimentation et de l’oxygène. Après le premier cris d’un nouveau né, il se doit d’être tranché. Pour cela, le cordon ombilical est coupé avec l’aide d’une petite pince chirurgicale spéciale. En deux jours maximum, celle-ci est retirée. Au bout de sept et quinze jours après la naissance, le cordon se dessèche et tombe. Des fois, il peut prendre plus de temps que prévu. La cicatrisation se fait au bout du premier mois après la naissance.

Le nombril : quel est son rôle ?

L’ombilic est un lieu de connexion entre la maman et le fœtus. Le nombril joue un rôle nutritif envers le fœtus par le biais du sang amené par la génitrice. Hormis cela, il a également pour rôle de vous apporter les nutriments primordiaux à votre croissance et le O² que vous ne pouviez pas puiser dans l’air quand vous n’arrivez pas à respirer lors de la nage. Compte tenu de sa situation géographique sur le corps humain, le nombril à d’autres rôles de grande importance. Celui-ci permet de protéger les organes cachés derrière lui des bactéries dangereuses de sources externes. Le nombril couvre et protège la vessie, l’appendice et une grande partie du gros intestin y compris le côlon du côlon. Du côté féminin s’y retrouvent aussi les ovaires et l’utérus et du celui masculin la prostate.