Que faut-il savoir à propos de la cryolipolyse ?

Afin d’obtenir une bonne silhouette, les personnes ayant un physique riche en graisse s’adonnent à de nombreuses techniques dans le domaine de l’esthétique. Découvrez dans cette documentation l’une des techniques utilisées pour amincir le corps.

Qu’est-ce que la cryolipolyse ?

Pour en découvrir davantage sur la cryolipolyse rendez vous ici. La cryolipolyse est un dérivé de la cryothérapie. En termes plus clairs, c’est une technique du domaine de l’esthétique. Elle permet d’amincir le patient. Cela est possible par l’action du froid sur les amas graisseux. C’est cela qui procède au remodelage de la silhouette du patient tout en se débarrassant les bourrelets graisseux. Notez que cette technique d’amincissement ne doit pas être confondue avec de l’amaigrissement. Elle est adaptée aux personnes désireuses de dire au revoir aux excès de graisse situés à différents niveaux de l’organisme. Il peut s’agir des niveaux tels que  l’abdomen, le ventre ou encore le haut du dos.

Comment marche la cryolipolyse ?

La cryolipolyse n’a nul besoin d’user d’aiguilles ni d’anesthésie. C’est une technique d’amincissement combinant à la fois l’inspiration et l’absorption de la chaleur sur la peau. Cette manœuvre est réalisée à l’aide d’une pièce à main qui marche telle une ventouse. Les différents appareils utilisés au cours de la cryolipolyse bénéficient d’un réglage qui leur permet de ne pas descendre en dessous de 10 °C. En effet, c’est une précaution nécessaire, car une température trop basse représente un risque d’endommager des cellules nerveuses ou musculaires. Les cellules graisseuses contenues dans le tissu sous-cutané contiennent une grande quantité d’acide gras. C’est d’ailleurs cela qui les rend très sensibles au froid. Ainsi, l’exposition de ces cellules graisseuses au froid va inciter la membrane de la cellule graisseuse à modifier son fonctionnement. Par conséquent elle s’autodétruit et permet ainsi de libérer la graisse contenue dans les cellules grâce au processus appelé apoptose.