Paga et d'autres Marseillais à Dubaï : que se passe-t-il ?

Ces derniers temps, une tendance se fait observer dans le monde, en particulier chez les Marseillais. Tous les acteurs de la télé-réalité ont tendance à se réfugier à Dubaï. De plus, des rumeurs prétendent que Paga souhaiterait également aller à Dubaï. Face à cette tendance des stars de la télé-réalité, le public se pose des questions.

D’où vient cette tendance marseillaise d’aller se réfugier à Dubaï ?

Beaucoup de personnes se demandent pourquoi la plupart des Marseillais vont se réfugier à Dubaï. En effet, une récente affaire de sorcellerie a éclaté sur le plateau de TPMP, mettant ainsi en difficulté la plupart des participants.

Ainsi, ces participants jugent plus pratique d’aller à Dubaï pour se réfugier et fuir les problèmes. Ces participants donnent plus de conseils ici. Ces participants trouvent que Dubaï est le lieu le plus sécurisé pour les accueillir.

Cette ville a suffisamment de célébrité pour que la plupart des grandes stars s’y intéressent. Quoi qu’il en soit, Dubaï est considérée comme une destination idéale pour plus d’un.

Paga compte-t-il effectivement aller à Dubaï ?

Paga a eu l’occasion de s’exprimer dernièrement par rapport à la question. Il fait comprendre qu’il reconnait que Dubaï est une destination excellente. Cependant, il a déclaré qu’il ne souhaitait pas y passer sa vie. Il fait comprendre que la vie à Dubaï l’intéresse réellement, mais ce ne sera pas définitif. Ainsi, il devrait rejoindre Dubaï d’ici au plus deux mois.

Il y passerait quelques années de sa vie, approximativement quatre (4) ou cinq (5) années. Par la suite, il réfléchirait à où aller. On comprend alors qu’aller à Dubaï n’est qu’une décision temporaire pour Paga. Il est important de préciser qu’il souhaite rencontrer certaines personnes là-bas.

Malgré tous ces arguments, certains internautes pensent qu’il décide d’y aller pour des raisons fiscales. Somme toute, Paga ira certainement à Dubaï d’ici deux mois. Cependant, il s’agit d’un séjour temporaire évalué maximum à cinq années.