Les gadgets espions

Avec l’évolution de la technologie, on peut dissimuler dans certains objets d’utilisation ordinaire, de petits appareils d’espionnage. C’est ainsi que des micro-caméras peuvent être dissimulées dans des briquets, des chapeaux et bien d’autres objets d’usage ordinaire.

Allons à la découverte de quelques gadgets espions

• Prenons l’exemple du stylo espion
Il est connu dans les films au cinéma. Mais il en existe également dans la réalité. Il est souvent fin et intègre un micro écouteur enregistreur ainsi qu’un micro caméra. Pour plus d’informations, vérifiez ceci. Il est assez simple d’utilisation. Cependant les images enregistrées par la caméra ne sont pas très exploitables, car l’on ne peut pas toujours maitriser le bon positionnement de la caméra. On peut l’introduire subtilement dans une poche de pantalon ou de costume pour enregistrer une conversation. Il coûte environ 39 euros.
• Un autre exemple de gadget espion est la souris d’ordinateur à micro incorporé.
C’est une souris d’ordinateur qui renferme un microphone enfermé en son sein et relié à un système GSM par une carte SIM.
Pour l’utiliser, il suffit de composer le numéro de la carte sim. L’appel déclenche alors l’écoute des conversations qui se déroulent autour de la souris. Ce dispositif présente l’avantage de se recharger grâce à l’USB de la souris qui est connectée à l’ordinateur. Elle coûte environ 79 euros.
• Même les montres peuvent servir d’objet espion. Voyons l’exemple de la montre oméga.
Elle est connue au cinéma grâce au personnage James Bond. Elle contient un orifice à travers lequel une voix peut être enregistrée. Toutefois pour bien réussir une écoute et la prise d’images, il faudra veiller à rendre la main immobile autant que possible. Une montre caméra d’une capacité mémoire de 4 Go coûte environ 69 euros.

Les détecteurs d’objets espions

De la même façon qu’il existe des objets espions, il faut noter qu’il existe également des détecteurs d’objets espions.
Ils se présentent sous forme d’appareils qui détectent les émissions de signaux des objets espions. C’est le cas du Raksa Idet qui est fabriqué en Russie.
Cependant il faut noter que les détecteurs d’objets espions ne détectent que les objets qui émettent des signaux et non des objets qui effectuent par exemple des enregistrements.